Il y a 2 semaines, j’ai eu une demande afin de réaliser un packshot typé luxe (pour les curieux, cliquez ici); un shooting banal mais amusant sur un produit que je ne connaissais absolument pas et pour lequel j’avais sorti les softbox, le réflex, l’objectif qui pique à mort au centre et tout le tralala.

Une des premières choses que j’ai entendu sur place quand j’ai sorti les premiers samples fût un « ah ouais, on voit la différence entre mes shoots et les tiens avec le matos de fou que tu as ! »… Bon ok, ne soyons pas de mauvaise foi, avoir du bon matos ça aide, mais dire qu’un visuel qui vient de sortir n’est bon que grâce au matériel utilisé est une énorme erreur !


Comme je n’avais pas grand-chose à faire aujourd’hui et qu’une semaine s’est déjà écoulée depuis le dernier article, je me suis lancé pour défi de réaliser un visuel de qualité destiné à un affichage web -type fiche produit- avec mon smartphone, et, pour pimenter le tout, UNIQUEMENT avec du matos trouvable chez n’importe qui et des logiciels de retouche gratuits, le tout en 1h maxi.

trouble


1/Le matos

Il m’aura fallu 5 minutes pour réunir tout le matériel nécessaire, et 5 minutes supplémentaires pour faire l’installation.
Pour le sujet à photographier, mon vieux Zorki 4 (appareil argentique télémétrique de qualité goulag) fera l’affaire !

Tout ce que je vais utiliser est sur la table.
Tout ce que je vais utiliser est sur la table.

Un drap noir, un cadre ikea, une paire de ciseau, de l’adhésif, 2 feuilles A4, une lampe de bureau, une lampe de chevet, des épingles et un cintre (whait what ?!) et un smartphone !
Ça vend du rêve et ça met en confiance n’est-ce pas ?

Pour la partie logicielle, mon choix s’est arrêté sur 2 softs gratuits que je n’avais jamais lancé de ma vie :

polarrgimp

Installation pour Gimp et inscription pour utiliser la version navigateur de Polarr, c’est bon, j’ai tout ce qu’il me faut !

Petite précision concernant les lumières : essayez d’avoir 2 sources lumineuses de couleurs (températures) proches pour votre balance des blancs si vous souhaitez tenter cette expérience !
Merci à Lapin des forums nofrag de m’avoir suggéré d’ajouter cette précision.


2/L’installation

Comme les ampoules des lampes que je vais utiliser sont très peu puissantes, je sais que mon temps d’exposition sera long !
Hors de question de shooter à main levée, il me faut donc un trépied, et c’est là qu’interviennent les épingles et le cintre.

Pour les lumières, là aussi il va falloir ruser !
Le manque de puissance des ampoules empêche de faire rebondir la lumière sur une surface blanche, on va donc se faire des softbox de fortune en scotchant nos feuilles A4 comme ceci :

Même le chat est dubitatif

Vient ensuite le moment de démonter le cadre pour récupérer la vitre qui nous permettra d’avoir un beau reflet sous le sujet (attention aux traces de doigts), et d’installer le drap afin de créer une sorte de mini tente.
J’ai utilisé ma table de salon comme support mais j’aurai pu utiliser des chaises, des livres empilés, etc…

IMG_0430

Fermeture des volets, on pose le sujet sur la vitre et les lumières sur la table, le moment est venu de passer aux choses sérieuses !

lumieres
Pour avoir le bon cadrage, j’ai surélevé mon trépied de fortune avec une boite de jeu. L’épingle rouge permet de bloquer le smartphone.

Le Xiaomi mi 5 permet avec son application stock de passer en mode manuel, du coup j’ai pu limiter la prise de vue à 200 iso tout en augmentant la valeur d’exposition pile comme je le désirais ! Malheureusement, impossible de shooter en RAW pour plus de flexibilité, JPG ou rien cette fois !

L’orientation des lumières est pour le coup d’une simplicité enfantine, l’écran montrant en temps réel ce que voit le capteur, il suffit de le regarder en bougeant les lampes pour obtenir très rapidement le rendu désiré.

On fait la mise au point, on déclenche et on obtient ceci :

IMG_20160526_154442
La base est bonne, on peut passer au post traitement !

3/Le post traitement

Pour rappel, mon choix sur les logiciels gratuits s’était arrêté sur Polarr (de 0:00 à 0:23) et Gimp (à partir de 0:24), le but de cet article n’étant pas de faire un tuto sur ces softs, j’ai simplement filmé le travail de post traitement que j’ai fait sur la photo sortie du Xiaomi MI 5 :

Pour la musique, c'est par là : https://goo.gl/wQWVIU

Comme je le disais plus haut, jamais de ma vie je n’avais lancé ces 2 logiciels auparavant !

Du coup j’ai découvert leurs interfaces et leurs fonctionnements pendant les retouches, voilà pourquoi j’ouvre plein de fenêtres et teste plein de choses dans la vidéo (surtout dans le passage sous gimp), ce qui donne l’impression que je fais plein de manips’ compliquées alors que je n’utilise que l’outils de perspective, le tampon et l’outil de dégradé !

L’équivalent sous lightroom + photoshop ne m’aurait pris que 5 et 10 minutes au lieu de la 1/2h passée ici.


4/Le résultat

Azy cli
‘Azy ‘azy clique pour fullview !

Et voilà le résultat !
Alors ? Toujours convaincus que tout est une question de matos ?

Ah mais mec, c’est facile de dire ça, le Xiaomi MI5 c’est pas non plus une patate hein !  Son apn est loin d’être mauvais aux dernières nouvelles !

C’est vrai ! Du coup, comme je suis un peu maso et que j’avais du temps à revendre, j’ai décidé de passer à l’étape supérieure !
Fini le smartphone dernier cris, bonjour le vieux Samsung Galaxy S2 de 2011 !


5/Fouette moi avec une pelle !

galaxy s 2
Pas de triche, il est juste relié à ma powerbank xiaomi car il n’avait plus de batterie.

10 minutes de recherches dans mon bureau et j’arrive enfin à mettre la main sur l’ancêtre.
Un petit tour dans les options de l’appli photo, on vire l’iso auto pour limiter la montée à 200 et y’a plus qu’à déclencher !

galaxy s 2
Ça manque cruellement de détail mais on s’en sort quand même bien !

Cette fois, pour des questions de temps, pas de logiciels exotiques mais les bon vieux Lightroom et Photoshop, je me suis déjà prouvé précédemment que la solution gratuite était viable, pas besoin de me réimposer une séance découverte de l’interface étrange de gimp.

Et voilà le résultat exactement 6 minutes 37 secondes après ouverture du fichier (oui j’ai chronométré…).

photo


6/En conclusion

Je me suis bien amusé !

J’avoue que je n’étais clairement pas sûr de mon coup quand je me suis lancé dans ce petit défi perso, mais force est de constater qu’il est possible de sortir des visus produits de qualité avec zéro matos photo !

Attention, je ne dis pas que le rendu est digne d’un shooting pro, mais je pense ne pas me tromper en affirmant que mon pari de sortir une photo de qualité pour une fiche produit web avec trois fois rien et réussi.

success
N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions ou si vous souhaitez montrer vos différents essais !

Si jamais ce genre d’articles vous plaît, dites le moi ! Il est possible que j’en fasse un autre du même genre pour du portrait.

EDIT Août 2016 :
Pour le pendant portrait de cet article, c’est ici : http://goo.gl/cEYYKP

 

Posted by:Alex

Je suis passionné par la photographie, l'esport, les nouvelles technologies, les jeux vidéo, le cinéma Coréen et les voyages... // Quake 3 & CS ruined my life...